Parieur professionnel expert en sports US

Les mauvaises séries dans les paris sportifs

Je voulais raconter une courte histoire sur la façon dont je gère les mauvaises séries qui arrivent obligatoirement dans l’année, et même à moi. Je pense que beaucoup d’entre vous peuvent comprendre et se reconnaître.

Quand j’étais jeune, j’avais à l’esprit que je DEVAIS GAGNER TOUS LES JOURS.
J’ai tout fait pour que ce soit une journée gagnante. Si je faisais 0-5 sur la journée, je jouais quand même le dernier match de la nuit pour me refaire. Bilan? Je faisais 0-6.

J’ai commencé à me rendre compte que c’était une terrible mentalité.
Puis, quand j’ai réalisé qu’un taux de réussite de 55% sur un an combiné à une cote moyenne dans les 1,90 était excellent et génèrerait des profits énormes, ma vie a changé.
Beaucoup d’entre vous ignorent ce qu’est un objectif % dans les paris. Je suis ici pour vous dire, non pas comme une opinion mais comme un fait, que l’objectif est toujours de 55% et que ceux qui clament atteindre 70-80% ce sont des menteurs.
Pourquoi? Voici pourquoi.

De nombreuses études à Vegas et des experts en analyse suggèrent qu’il y a 20% de hasard dans les paris sportifs.

Cela vous amène littéralement d’un taux de victoire de 100% à 80%, en fonction de la façon dont les choses fonctionnent avec de la chance. Les 20-25% restants sont à votre charge, vous devez juste … être bons.
Je suis sûr que beaucoup d’entre vous peuvent gagner à 50% de réussite.

Cependant, si vous éliminez simplement vos erreurs et vos mauvaises habitudes, vous pouvez porter ce ratio à 52%.

Maintenant, quand il s’agit d’un pro, c’est le 2-7% qui sépare un pro du joueur moyen.

54% + est un gagne-pain si vous misez suffisamment pour chaque pari. Cependant, les gens ne comprennent pas à quel point 52 et 54% des paris sont lointains. C’est substantiel.

J’encourage tout le monde à faire simplement le calcul avec un taux de réussite de 54% sur un an et 100 choix par mois. Vous serez surpris de ce qu’un parieur de 1 000 € rapporte.

Voici ce que je faisais quand je passais une mauvaise journée. Je me coupais du monde, j’ignorais les appels téléphoniques. Je faisais de longues promenades et j’avais un état d’esprit ridicule. Je ne voulais pas sortir avec des amis parce que j’étais trop attaché au pari et au gain. Je voulais tellement réussir et juste être riche.

Bref mon mode de vie était toxique.

Finalement, j’ai réalisé à quel point c’était malsain. J’ai décidé d’arrêter de parier pendant quelque temps jusqu’à ce que je dispose réellement d’une bonne bankroll. J’ai pris une pause pour me vider l’esprit.

Un jour, j’ai grandi et heureusement, mon cerveau a commencé à fonctionner correctement.

J’ai commencé à poster mes avis sur la NHL et sur la NFL, j’ai créé ma première page et je voulais absolument transmettre ma passion pour les Sports US.

Alors, je me suis rendu compte que les gens commençaient à dépendre de mes choix et me faisaient confiance.

A ce moment là j’ai voulu absolument proposer des conseils de qualité alors j’ai travaillé énormément, j’ai appris les rouages de cette industrie du jeu.

J’ai aussi tenu à identifier quels jours j’étais mauvais et quels jours j’étais bon. Comment ai-je rebondi après une journée de perte? Comment étaient mes paris de début de soirée? Est-ce que je ratais mes grosses mises?

Finalement, vous apprenez vraiment à vous connaître et à connaître vos tendances. Tout comme nous recherchons les tendances en matière de paris, vous devez également rechercher les tendances dans vos habitudes personnelles. J’ai décrit mes forces et mes faiblesses. J’ai identifié 3 mauvais jours consécutifs, généralement à cause d’une semaine difficile. Donc, je baissais mes paris le 4ème jour et attendais deux jours consécutifs pour que je sente que je suis sorti du marasme. Je le fais toujours et le ferai probablement pour toujours. C’est une bonne habitude anti-chasse à avoir.

Comme la plupart d’entre vous le savent probablement, il est parfois impossible d’obtenir une cote safe correcte.

Aucun match n’est gagné à l’avance la malchance frappe à la porte du parieur dans ces cas là.

Pertes d’un demi-point. Panier au buzzer sans enjeu, un fumble sur un TD qui nous aurait fait gagné… Nous avons tous vu ces traces de malchance même lorsque le prono est parfaitement analysé.
Cela nous arrive à tous.

Voici ce que je fais maintenant, en tant que parieur professionnel solidifié, lorsque je suis en crise.

Je fais toujours la stratégie de réduire les unités après trois jours consécutifs de mauvaise qualité et d’attendre deux jours consécutifs pour que tous les choix soient à nouveau des unités de taille normale.

Je pose mon téléphone et je sors de chez moi. Je vais voir un film. Je vais profiter d’un beau paysage. Je vais au bain à remous. Je vais m’entourer de choses agréables qui me font me sentir bien et me permettent de ne plus me prendre la tête.

Si vous n’avez pas votre téléphone sur vous, vous ne pouvez plus parier ou suivre les scores.

Si vous gagnez 55% des paris sachez qu’il faudra subir 45% de pertes.
L’un ne va pas sans l’autre, il fait juste être prêt à perdre 45 paris sur 100.

Voici quelques conseils d’un professionnel qui a tout vu et qui sait gérer toutes les situations de pari. J’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair.

Good luck

 

The following two tabs change content below.
Expert en pronostics sports US et directeur de US Sports Betting Place. Passionné de sports américains, et par la gestion de bankroll, j'apporte une approche mature et surtout professionnelle du milieu des paris sportifs. Mes compétences vont de l'analyse statistique à la lecture des lignes de paris en passant par une totale compréhension du management du risque.

Laisser un commentaire

error: Contenu protégé